Journée de sensibilisation Santé mentale et grossesse : « Mal-être et grossesse : Osons en parler ! » 20/03/18

« Dans le cadre des 29es Semaines d’Information sur la Santé Mentale, le Réseau OMBREL (Réseau de Santé en Périnatalité Métropole Lilloise Flandre Intérieure) organise une journée de sensibilisation sur la santé mentale et la grossesse intitulée « Mal-être et grossesse : Osons en parler ! » qui se déroulera le 20 mars 2018. Cette journée est basée sur des témoignages de parents et de professionnels. Des stands d’informations seront prévus.

L’évènement est ouvert aux usagers et aux professionnels des secteurs sanitaire, médico-social et social.
Journée gratuite / Inscription obligatoire.
ou par mail à contact@ombrel.fr

Programme Citéphilo 2015

Chaque année, PhiloLille organise une manifestation de philosophie appelée « Citéphilo ». Différents évènements, conférences, débats, lectures, expositions sont ainsi organisés dans différentes villes de Nord-Pas-de-Calais autour d’un thème.
Vous trouverez le programme de Citéphilo 2015 ici !

Concernant les thématiques psycho, voici quelques dates à retenir:

  • 4/11/15 à 19, Lille: HISTOIRE DU BONHEUR EN FRANCE DEPUIS 1945
  • 7/11/15 à 18h30, Lille: ALZHEIMER. LA VIE, LA MORT, LA RECONNAISSANCE
  • 11/11/15 à 17h, Lille: L’EMPATHIE AU COEUR DU PROBLÈME…
  • 15/11/15 à 15h, Lille: SOLEIL NOIR, DÉPRESSION ET MÉLANCOLIE
  • 17/11/15 à 19h30, Lille: LA DÉPENDANCE AMOUREUSE. ATTTACHEMENT, PASSION, ADDICTION
  • 28/11/15 à 14h, Lille: LA SOUFFRANCE PSYCHIQUE : IDENTIFIER, SOIGNER, RENAÎTRE

 

Bonne réflexion!

Recherche en cours: besoin d'aide!

Une doctorante du labo (sous la direction de Pascal Antoine) a besoin de votre aide afin de valider la création d’un questionnaire. Si vous connaissez des aidants de personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer, travaillez dans une structure ou avez des collègues qui y travaillent, peut-être pourrez-vous l’aider en faisant remplir ce questionnaire.
Voici son message avec le lien vers le questionnaire en question (possibilité éventuelle d’avoir des versions papiers si pas possible via un ordinateur!).

Merci pour elle!

« Bonjour
nous avons besoin de vous!!!!!

Dans le cadre de ma thèse concernant l’analyse du vécu des aidants d’une personne atteinte d’une maladie d’Alzheimer ou maladie apparentée, nous cherchons à valider l’échelle VAMA visant à évaluer les difficultés de ces aidants.

L’étude en cours vise à bâtir un questionnaire bref (20 à 30 items) permettant d’une part de repérer sur un plan global un aidant en détresse, et d’autre part de mettre en évidence de façon plus fine leurs difficultés et leurs façons d’y répondre.

Afin de développer ce tout nouvel outil, nous cherchons des aidants volontaires (conjoint, enfant) pour participer à l’étude. La durée de remplissage se situe entre 20 et 30 minutes. Ils devront remplir 4 questionnaires dont l’échelle VAMA qui est au centre de la recherche et quelques questions visant à recueillir des renseignements sociodémographiques de base (sexe, âge).

Nous avons besoin de votre aide pour diffuser le plus largement possible le lien de notre étude:
http://ureca.recherche.univ-lille3.fr/vama.html

Merci à tous pour votre aide!!
Emilie et Pascal »

1res Rencontres Soignantes en Psychiatrie:  » Comment créer une relation de soin avec le patient schizophrène ? « 

Pour les intéressé(e)s: Journée organisée le mercredi 25 novembre 2015 sur Lille (Grand Palais) (payante)!
Affiche
« Tous les symptômes de la schizophrénie interrogent d’une certaine façon le rapport à la réalité, la relation à l’autre et la capacité à penser. Alors que le patient schizophrène incarne encore aujourd’hui, pour le profane contaminé par les médias, la figure du fou forcément dangereux, comment les soignants peuvent-ils entrer en relation avec cette personne ?

Comment initier des soins avec la peur comme compagne, l’impénétrabilité comme limite et la pression comme contrainte ?
Le soin à la personne atteinte de schizophrénie suppose-t-il nécessairement isolement et contention ?
L’entretien de face à face est-il « préférable » à l’entretien informel ?
Le soignant doit-il au contraire, privilégier les activités de médiation qui permettent de s’appuyer sur un objet intermédiaire, facilitateur relationnel ?
Aujourd’hui, l’accent est mis de plus en plus sur la psychoéducation, que peut-on attendre de cette démarche avec des sujets qui dénient leur pathologie ?
Ces différentes pistes seront explorées et questionnées au cours de 4 tables rondes pour tenter de dépasser les injonctions paradoxales et d’ouvrir cette journée aux échanges cliniques.

– Comprendre la difficulté d’être en relation avec un patient schizophrène
– Accueillir le patient schizophrène et son inquiétante étrangeté
– Contenir un patient schizophrène et ses angoisses
– Saisir l’opportunité d’entretenir la relation avec le patient schizophrène
« 

Voici le pré-programme: http://www.santementale.fr/rencontres-soignantes-en-psychiatrie/programme/